Charge émotionnelle…whaaaaaaat??

89126913_o

 

En ce moment on entend parler de charge émotionnelle de partout…

« oui je suis maman, et mon cerveau ne s’arrête jamais…je dois penser à tout, car sinon la maison ne tourne pas… »

Mais, moi, femme, mère de 2 enfants en bas âge, cadre commerciale travaillant à plein temps, je dis STOP !

Bien sur que dans beaucoup de foyers les femmes gèrent beaucoup plus de choses que les hommes…mais la faute à qui ???

Notre éducation bien sur qui fait qu’on a eu l’habitude très tôt de participer aux tâches ménagères, mais surtout l’éducation qu’on a mise en place à la maison.
oui, messieurs les machos, on vous a éduqués à la vie de couple, tout comme vous nous avez éduqués.

Et si on a mal fait notre travail, qui peut-on blâmer ?

Moi la première, j’ai voulu tout faire, garder le contrôle sur tout, ce dès le premier jour.

Quand on n’a pas d’enfants, c’est facile : gérer les papiers « au moins je suis sure que ça sera fait dans les temps », trier les papiers « bah oui mais comme je gère les papiers, si je ne sais pas où ils sont rangés… », faire la cuisine « bah oui mais moi j’aime ça, faire la cuisine », faire les courses « bah oui, mais comme j’aime faire la cuisine, j’aime choisir mes produits », ranger les courses « bah oui, mais bon, j’aime toujours autant faire la cuisine, je dois savoir où sont rangés mes produits », faire la vaisselle « bah oui, mais comme j’ai fait la cuisine, c’est normal que je fasse la vaisselle de ce que j’ai utilisé… et puis tant que j’y suis, de la vaisselle pour deux ça va vite… », faire le ménage (souvent là il y a partage des taches)…

Donc on fait comme ça. Et on demande parfois de l’aide, et l’Homme le fait sans rechigner, « quand on demande »…

Mais en même temps on ne peut pas s’empêcher de passer derrière… « attends, le linge il vaut mieux l’étendre sur deux barres il sèche mieux…je remets juste ces deux là…l’éponge pour la vaisselle c’est celle là, l’autre c’est pour nettoyer l’évier….ne rince pas les tupperware à l’eau chaude ça les laisse gras… » ce qui se finit souvent par « attends, je vais le faire » et l’Homme qui part plutôt énervé.

Alors bien sûr, après, il y a des enfants…et les enfants, ça veut dire au moins 2 fois plus de bazar, de vaisselle sale, de linge sale, de courses à faire, de nettoyage…et avant qu’ils soient en âge d’aider, il faut bien le faire.

Donc oui, bien sur que la « charge émotionnelle » chez les femmes est présente. Et bien sur qu’un bon mari/conjoint/copain doit faire en sorte de nous aider, mais on ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir les mêmes réflexes que nous, qui avons passé notre temps à tout prendre en charge. Et qui avons passé le temps à ne pas les laisser faire.

Donc STOP ! nous ne sommes pas QUE des victimes ! Servons nous de ça comme leçon pour bien éduquer nos garçons, et rendons service à la future génération…



L’amitié (non, ce n’est pas un paysage)

calin.gif C’est quoi l’amitié…?

Il y en a plusieurs sortes, il y a celles qui sont récentes, et très fortes, il y a les anciennes, de quand on était petites, qu’on apparente plus à la famille, et il y a les « potes ».

C’est quand on se demande qui on invitera à son mariage qu’on voit qui on compte parmi nos amis, et pour les témoins, les meilleurs amis.

Pour ma part, j’ai longtemps été embêtée pour mes témoins, car en prenant mes « meilleures amies », ça fait beaucoup de témoins…

1 amie de quand j’avais 5 ans

1 amie de la sixième

2 amies de la première année de fac

Et ma sœur

Alors au début je me disais que je ferais ça à l’ancienneté, en prenant 2 témoins pour la mairie, et 3 témoins pour l’église, ou vice versa, mais 3 reste un chiffre important.

Et puis récemment j’ai été soulagée de ce dilemme, je n’ai plus que 4 personnes sur cette liste.

Laquelle a « sauté » me direz vous ?

Et bien c’est celle de la sixième.

Et oui, parfois les amitiés de 13 ans peuvent s’effondrer en 2 semaines.

18 jours précisément. Durée de mes vacances en Espagne.

Et aujourd’hui, je suis triste. Vraiment très triste. Triste de me dire qu’au final, notre amitié semble peu importante à ses yeux. Triste de me dire que je n’aurais pas du envoyer un mail d’explications, que peut être dans un mois ou deux, elle aurait appelé en faisant comme si de rien n’était. Triste de savoir que c’est fini. Et qu’on ne s’est pas comprises.

C’est identique à une rupture amoureuse. 

Il m’est déjà arrivé de me fâcher avec une amie. C’était il y a quelques années. Contexte particulier, mais j’ai pleuré pendant des semaines. J’étais au supermarché, je pleurais. J’étais en vacances, je pleurais. Ne me parlez même pas d’alcool à ce moment là, parce que sinon je fondais.

Il s’est avéré que j’ai eu un décès dans ma famille quelques jours après, et que ça m’a fait relativiser. Et depuis nous nous sommes réconciliées.

C’est là qu’on réalise qu’en fait Amour et Amitié sont 2 sentiments quasiment identiques.

L’amour, c’est intense, on ne sait pas précisément ce que ressent l’autre, ce n’est jamais acquis. On garde toujours un jardin secret. Il y a un jeu de séduction permanent.

L’amitié c’est différent, très complice, on se dit tout, on en rigole, on sait que si on ne se voit pas pendant 2 mois, si on s’appelle c’est comme si on s’était pas vu depuis la veille. Ou presque. Ca a l’air plus simple.

Mais au final, l’amitié, c’est de l’amour, sans sexe (la plupart du temps). Dans l’amitié, on retrouve de la jalousie, on se fait des cadeaux, des compliments, on se manque, l’image que l’autre a de nous est important car c’est notre propre reflet, on veut qu’il/elle soit heureux…

Et ça fait aussi mal, quand on est déçu(e) par une
ami(e).

Mais surtout, on sait qu’on peut toujours compter sur les vrai(e)s ami(e)s. Et qu’ils/elles peuvent toujours compter sur nous.

J’en profite donc pour faire une déclaration publique :

A.(B.), O.(A.), C.(D.), je vous aime.



ictus |
La maison du bonheur |
La Perle et ses Créations d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEM VINDO AO MEU BLOG
| BelleVie
| rayenz