Les complexes

 Partir en vacances quasi tout frais payés avec ses parents donne plutôt a rêver quand on est jeunes et un peu a court de sous. Mais finalement ca n’est pas toujours une si bonne idée..
76534989.jpgToute jeune fille a grandi en ayant des complexes. Pour certaines imaginaires (les chanceuse) mais pour d’autres justifiés. 

Pour ma part j’ai malheureusement fait partie de la seconde catégorie.  Grassouillette, boutonneuse et dotée d’un sens particulier de l’esthétisme, je faisais rarement partie des “populaires”, de ces filles sur qui on se retourne en vacances et qui ont l’air tout droit sorties d’un magazine..  En grandissant, j’ai changé, grandi, maigri, j’ai trouvé mon style et surtout je me suis assumée. J’ai connu mon petit succès, et j’en ai presque fini par me trouver jolie a certains moments, notamment dans les yeux de mon homme.. 

Et voilà qu’en quelques jours je me retrouve dans la peau de cette adolescente, je me regarde et me dis que mes cuisses sont flasques, mes hanches larges et mes seins petits. Et c’est dur, j’en arrive même a pratiquer la méthode Couet « je suis jolie, j’ai un métier gratifiant, un homme fantastique qui m’aime et des projets a foison

Il n’empêche qu’en voyant la jeune bombasse de 20 ans me regarder, du haut de son maillot dolce et de son petit corps ferme et parfait, j’en viens a me demander ce que mon homme me trouve..de ne pas oser aller me baigner, on est si bien planquée sous son parasol..et que si le sauveteur me regarde c’est qu’il se demande comment on peut en arriver a se laisser aller a ce point là, si jeune.. 

C’est fou, qu’en revenant simplement là où on partait en vacances avec ses parents, on récupère en même temps ses complexes.. 

Finalement la morale est la même maintenant ou il y a 10 ans.. Il faut s’accepter, et a partir de là on cessera de nous voir comme la petite grosse qui cherche désespérément à se faire aimer (..qui d’ailleurs n’existe plus, dieu merci) .. 

Oui je sais plus facile a dire qu’a faire.. PS : pour l’anecdote, il se trouve que le sauveteur a finalement décidé de venir me parler au bout de 10 jours, pour m’inviter à sortir, snobant magistralement le petit corps ferme et parfait de Miss Dolce. Comme quoi il y a une justice….
PPS : invitation que j’ai bien entendu refusée en rougissant légèrement, bah oui, on est vieille ET en couple….



Fatality, dit-on dans Worms….

1114191074833.jpg Pourquoi, quand on est sur le point de partir en vacances, et qu’on a qu’une seule envie c’est se la couler douce au travail, nous arrive-t-il toujours plein de tuiles ?
Pourquoi, quand on est de mauvaise humeur le matin, pressé(e) et affamé(e), la tartine tombe-t-elle toujours du coté tartiné ?
Pourquoi, quand on attend un rendez-vous galant, qu’on n’a pas vu son amoureux depuis une semaine, ou qu’on a un entretien très important, se retrouve-t-on avec une pustule sur le nez ?
Pourquoi, quand on a oublié de mettre son réveil le matin, est-ce le seul jour où le chat a finalement décidé d’être clément et ne pas gratter à la porte pour avoir à manger ?
Pourquoi, quand on a une envie très pressante d’aller au petit coin, on se retrouve toujours avec tous les feux rouges, à 2 minutes du but ?
Pourquoi, après avoir passé toute la journée sans encombre, notre ongle décide de filer le magnifique collant Chantal Thomas, spécial Baguette à l’arrière, qu’on a acheté le matin même, au moment où on le retire délicatement ?

C’est ce qu’on appelle la fatalité. Et moi je dis la fatalité ça fait c****.



ictus |
La maison du bonheur |
La Perle et ses Créations d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEM VINDO AO MEU BLOG
| BelleVie
| rayenz