Catherinette, quand tu nous tiens…

Les Catherinettes….vaste sujet de plaisanterie depuis que je suis petite.
Mais je ne me suis jamais sentie concernée. C’est sur qu’ à défaut d’un plan de carrière établi, j’avais un plan de famille bouclé : mari rencontré à 23 ans, mariage à 25 et bébé à 26.
Donc tout cela ne me concernait pas, c’était juste un sujet de taquinerie très sympa envers ma soeur qui venait d’avoir ses 25 ans.  Et était célibataire à l’époque. Mais quand c’est son tour de porter le chapeau, ce n’est plus la même. 

 Donc un petit retour historique sur le pourquoi du comment. 

 Chaque 25 novembre, les non mariées en prennent pour leur grade…. Mais pourquoi tant de haine ? Censées marcher dans les rues, affublées de chapeaux illustrant leur métier, et déclamant « Sainte Catherine, sainte Catherine, aide-moi. Et promets de ne pas me laisser mourir célibataire. Un mari, sainte Catherine, un bon, sainte Catherine; mais plutôt un que pas du tout. » 

Ah la la 

« La fête de la Sainte Catherine concerne Catherine d’Alexandrie, martyrisée en 307, et patronne des jeunes filles à marier mais aussi des philosophes et des étudiants.
La jeune femme avait refusé d’épouser l’Empereur Maxence car elle était déjà spirituellement mariée au Christ.
Les jeunes filles célibataires ont tout naturellement été placées sous le patronage de la sainte au Moyen Age et la fête de la Sainte Catherine était l’occasion pour une catherinette de se mette en valeur et de rechercher un mari. 

 La fête de la Sainte Catherine a en effet été choisie en 1920 par les créatrices de mode et les couturières pour démontrer leur savoir faire et confectionner des chapeaux et des tenues fantaisistes. A Paris, dans le 2e arrondissement, un grand cortège se formait dans la rue et les modistes défilaient joyeusement, tandis que chaque catherinette allait courageusement mettre une couronne sur la statue de Sainte Catherine à l’angle de la rue Cléry, accessible par une échelle de pompier. Un jury désignait ensuite le chapeau le plus réussi. 

 La fête de la Sainte Catherine est surtout l’occasion de se moquer gentiment des jeunes femmes célibataires de plus de 25 ans, et de les affubler de chapeaux fantaisistes. La catherinette est la reine de la fête, le temps d’une journée. C’est un événement convivial qui est encore pratiqué dans de petites villes et certaines entreprises, et la fête de la catherinette est devenue un spectacle folklorique, qui met un peu de gaieté à l’approche de l’automne. «  

 En clair et en décodé, à l’époque c’était pour essayer de trouver un mari, puis ça a été pour vendre des chapeaux, et aujourd’hui c’est juste pour être méchants…. 

Je dis STOP AUX CATHERINETTES.
Voilà, j’ai poussé mon cri. Les filles, toutes avec moi…. La Sainte Catherine…

Et pour votre gouverne messieurs, ne vous moquez pas trop parce que Saint Nicolas est là aussi…
tout comme on dit « coiffer sainte Catherine » pour les filles, on dit « porter la crosse de Saint Nicolas » pour les garçons… »…à bon entendeur… 

 



Laisser un commentaire

ictus |
La maison du bonheur |
La Perle et ses Créations d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEM VINDO AO MEU BLOG
| BelleVie
| rayenz