Catherinette, quand tu nous tiens…

Les Catherinettes….vaste sujet de plaisanterie depuis que je suis petite.
Mais je ne me suis jamais sentie concernée. C’est sur qu’ à défaut d’un plan de carrière établi, j’avais un plan de famille bouclé : mari rencontré à 23 ans, mariage à 25 et bébé à 26.
Donc tout cela ne me concernait pas, c’était juste un sujet de taquinerie très sympa envers ma soeur qui venait d’avoir ses 25 ans.  Et était célibataire à l’époque. Mais quand c’est son tour de porter le chapeau, ce n’est plus la même. 

 Donc un petit retour historique sur le pourquoi du comment. 

 Chaque 25 novembre, les non mariées en prennent pour leur grade…. Mais pourquoi tant de haine ? Censées marcher dans les rues, affublées de chapeaux illustrant leur métier, et déclamant « Sainte Catherine, sainte Catherine, aide-moi. Et promets de ne pas me laisser mourir célibataire. Un mari, sainte Catherine, un bon, sainte Catherine; mais plutôt un que pas du tout. » 

Ah la la 

« La fête de la Sainte Catherine concerne Catherine d’Alexandrie, martyrisée en 307, et patronne des jeunes filles à marier mais aussi des philosophes et des étudiants.
La jeune femme avait refusé d’épouser l’Empereur Maxence car elle était déjà spirituellement mariée au Christ.
Les jeunes filles célibataires ont tout naturellement été placées sous le patronage de la sainte au Moyen Age et la fête de la Sainte Catherine était l’occasion pour une catherinette de se mette en valeur et de rechercher un mari. 

 La fête de la Sainte Catherine a en effet été choisie en 1920 par les créatrices de mode et les couturières pour démontrer leur savoir faire et confectionner des chapeaux et des tenues fantaisistes. A Paris, dans le 2e arrondissement, un grand cortège se formait dans la rue et les modistes défilaient joyeusement, tandis que chaque catherinette allait courageusement mettre une couronne sur la statue de Sainte Catherine à l’angle de la rue Cléry, accessible par une échelle de pompier. Un jury désignait ensuite le chapeau le plus réussi. 

 La fête de la Sainte Catherine est surtout l’occasion de se moquer gentiment des jeunes femmes célibataires de plus de 25 ans, et de les affubler de chapeaux fantaisistes. La catherinette est la reine de la fête, le temps d’une journée. C’est un événement convivial qui est encore pratiqué dans de petites villes et certaines entreprises, et la fête de la catherinette est devenue un spectacle folklorique, qui met un peu de gaieté à l’approche de l’automne. «  

 En clair et en décodé, à l’époque c’était pour essayer de trouver un mari, puis ça a été pour vendre des chapeaux, et aujourd’hui c’est juste pour être méchants…. 

Je dis STOP AUX CATHERINETTES.
Voilà, j’ai poussé mon cri. Les filles, toutes avec moi…. La Sainte Catherine…

Et pour votre gouverne messieurs, ne vous moquez pas trop parce que Saint Nicolas est là aussi…
tout comme on dit « coiffer sainte Catherine » pour les filles, on dit « porter la crosse de Saint Nicolas » pour les garçons… »…à bon entendeur… 

 



25 ans

chapeauanniversaire.jpg Le quart de siècle
Pourquoi est ce si dur à digérer ?
Pourquoi a t on peur si de vieillir…

La jeunesse qui s’en va, regarder en arrière et ne rien regretter, mais être nostalgique
On a tendance à oublier que ce qui nous attend est merveilleux.
Tendance à envier ces jeunes lycéens à qui rien ne fait peur, que le monde entier attend, et qui sont prêts à lever des montagnes pour leur coup de coeur du trimestre…

Cet article servira principalement à me rassurer, moi qui n’ai plus que 4 jours avant ce quart de siècle tant redouté…
Pourquoi tant de peur ? parce que tout le monde s’est ligué pour en faire un phobie

Quelques preuves :
On ne dit pas « à 25 ans rien n’est impossible », mais à 20 ans…
25 ans veut dire Catherinette, si si ce grand chapeau qui veut dire que tu n’es pas mariée
Plus de carte 12/25 (enfin si, mais c’est la dernière chance de pas payer cher les billets, après t’es censé gagner ta vie quoi !)
Plus de tarif réduit au cinéma, déjà qu’on a plus le droit au tarif enfant depuis des années
Les impôts obligatoires
Dans les sondages, on ne fait plus partie des 20-24 mais des 25-30.Zou, une tranche dans la gu****
Et puis 25 ans, c’est 30 moins 5. et quand on pense à ce qu’on a accompli dans les 5 dernières, on est fatigués par avance de ce qui nous attend.
On ne nous appelle plus Mlle, mais Mme. Alors que non, « Mademoiselle, c’est MADEMOISELLE »
On saute aussi une tranche dans les crèmes pour le visage, on n’est plus dans les premières rides….Plus besoin de plisser le front pour les voir…
On commence à compter nos cheveux blancs (comment ça, colorer mes cheveux, moi ??!!)
Plus que 10 ans avant les 35 (âge critique, tout le monde le sait…dernière limite pour procréer ?)
Et j’en passe des meilleures….

Un seul avantage au fait d’avoir 25 ans….avoir son entourage réuni pour se mettre une grosse mine. J-4.



Amour et vénalité….

La prostitution. Le mot à la mode sur toutes les bouches.
Qui, en passant dans la Foret de Saint Germain, ne s’est jamais tordu le coup pour essayer d’apercevoir ces jeunes femmes qui sont statiquement posées dans le chemin indiqué par le fameux sac plastique.

Mais pourquoi suscitent-elles autant d’intérêt… ?

 Parce que se dire qu’on est payée pour faire l’amour peut faire rêver (à condition d ‘oublier qu’on ne choisit pas avec qui on le fait….)

Mais qui ne s’est jamais interrogé sur les limites de la prostitution ?

La galanterie veut qu’on invite une femme à dîner, pour lui faire plaisir. La goujaterie veut qu’on l’invite à dîner pour mieux l’inviter dans son lit.
Mais qu’est ce que ça veut dire ? un moyen détourné de payer une femme pour coucher ?

Difficile de faire la différence aujourd’hui…Tous les petits cadeaux, et autres petites attentions doivent elles êtres prises comme gestes sincères, ou bien comme des sommes données pour que la femme se sente redevable… ?

« mais quel esprit tordu » me direz vous.

Probable

Ou réaliste.

Bien sur, tous ne sont pas comme ça, mais honnêtement, quand on voit une jeune fille de 25 ans en couple avec un homme « mature » de 60, qui, comme de par hasard, a un compte en banque qui compte autant de zéro qu’il a vu de décennies,  que se dit on en premier… ?

(après « Eurk », cela s’entend)

Qu’elle est avec lui pour l’argent, ce qui, au final est une forme de prostitution…

Eurk imagé
Il arrive bien sur qu’elles soient réellement amoureuses de ces hommes, mais qui le croira…

D’une manière personnelle, lors de mes années « je suis stagiaire exploitée sous payée », je traînais souvent dans un café relativement connu sur Neuilly, et on m’a proposé quelque chose dans ce style là.
Célibataire à l’époque, je ne vais pas mentir en disant que je n’y ai pas réfléchi…mais en relevant les yeux et regardant la masse de graisse libidineuse, affublée d’un costume Hugo Boss et de lunettes Armani, je l’ai imaginée en slip kangourou, et transpirant, et ce n’est juste pas possible. Pour tout l’or du monde, non.

(c’est là que le « Eurk » intervient)

A mon sens, il faut juste trouver un équilibre, ne pas accepter de cadeau démesuré par rapport à la situation, accepter de sortir pour les bonnes raisons, non pas pour les 120k€ de rémunération annuelle de la personne. Et dans le cas contraire, ne pas accepter d’aller au Chalet des Iles avec son amoureux, pauvre étudiant qui a du faire 6 nuits blanches de saisie de mémoire pour vous l’offrir….

N’oubliez pas, messieurs, le charme ne se situe pas sur un relevé de banque, mais dans les attentions…

Se lever quand on arrive, tenir la porte et nous laisser passer, écarter notre chaise, prendre notre manteau, nous faire un compliment discret juste pour nous voir rougir…mais tout ça teinté de sincérité…

Voilà la galanterie qui pourra effectivement nous pousser dans vos lits, sans ouvrir votre portefeuille…

A bon entendeur



ictus |
La maison du bonheur |
La Perle et ses Créations d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEM VINDO AO MEU BLOG
| BelleVie
| rayenz