Vivre ensemble, pour le meilleur et (surtout) pour le pire

Vivre ensemble. LE grand pas à sauter. Ce qui peut tout casser, ou prouver qu’on est (plus ou moins) faits l’un pour l’autre.

C’est un moment qu’on attend avec impatience, on se dit « fini de se dire au revoir en se disant qu’il va falloir attendre le we prochain »

Ne plus avoir envie de pleurer quand on le dépose à la gare, ou qu’on est seule dans le train, parce que le we est passé trop vite, et qu’il faut retourner à la réalité.

Ne plus avoir à se détester d’être fatiguée ou malade ce we là, parce qu’on doit en profiter un maximum avant de repartir.

Mais ce n’est pas toujours idyllique, et on découvre souvent de bien mauvaises habitudes.

Attention à ne pas passer du rôle de la petite amie qui s’occupe bien de son chéri à celui de la marâtre super chiante qui ne fait que râler…

La plupart du temps, on commence bien, tout est rangé, chaque chose à sa place et une place pour chaque chose, le lit fait tous les matins, vaisselle faite au fur et à mesure, ect.

Et puis il suffit qu’on ne lave pas pour un repas, on se dit qu’il va le faire, et quand on sera rentrée, on n’aura plus qu’à mettre les pieds sous la table, mais non.

La vaisselle pas faite, le repas pas préparé, et le bazar qui commence à s’étaler.

Alors une chose pour lui, il sort les poubelles, débarrasse la table et fait le jardin.

Mais le reste semble totalement saugrenu. Faire à manger ? non, sauf quand il y a des invités. La vaisselle ? oui, de temps en temps. Le ménage ? non ! Le repassage ? Le Quoi ?

Et puis je ne parle pas des mauvaises habitudes qui rendent folle.

Ne pas retirer ses chaussures en rentrant, alors qu’il a une paire de chausson toute propre, qu’il pleut dehors et que j’ai lavé le sol le matin même.

Se déshabiller et laisser T-shirt, caleçons et chaussettes en vrac, dans le salon.

Aller dans la salle de bain, sur le tapis de bain blanc éclatant, avec ces mêmes chaussures.

Laisser le peignoir de bain / serviettes de bain n’importe où, de préférence sur le canapé où le chat peut se coucher dessus.

Le soir, aller se coucher sans fermer les volets, et si possible laisser les fenêtres ouvertes, et la porte pas fermée à clé (on est en rez-de-chaussée).

Mais bon, à coté de ça il y a tellement de cotés positifs…

Pouvoir rentrer et dire simplement « c’est moi ! »…

Le regarder dormir le matin, quand on se réveille…

Ne pas avoir à demander ou à attendre pour avoir un câlin, surtout quand on a passé une sale journée au travail et qu’on vient juste de rentrer…

Avoir des petits mots doux laissés sur le PC pour avant qu’on parte au travail…

Pouvoir s’endormir à 8h si on est fatiguée, en se disant que le lendemain on en profitera plus…

Faire des grasses mat tout le temps ensemble…

Le voir dès qu’on tourne la tête…

Pouvoir se réfugier dans ses bras la nuit dès qu’on fait un cauchemar…

Faire un répondeur qui dit « NOUS sommes absents »…

Avoir un conseiller permanent sur nos vêtements (même si on fait ce qu’il dit que 50% du temps)…

Se faire des soirées jeux Vidéos / plateaux télé en semaine…

Dire « j’ai mal au dos » et avoir un massage instantanément…

Voir que ça marche et qu’on a envie maintenant de construire encore plus…

Avoir un tueur d’araignée à proximité (enfin dans mon cas c’est surtout un « je-ne-la-tue-pas-je-la-mets-dehors-si-t’es-pas-contente-c’est-pareil »)

L’avoir quasiment en permanence sous le coude, ne pas se demander où il est …

Finalement, on a beau dire, Vivre à deux, c’est mieux !(nouveau slogan).



Laisser un commentaire

ictus |
La maison du bonheur |
La Perle et ses Créations d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BEM VINDO AO MEU BLOG
| BelleVie
| rayenz